Votre Bulletin Municipal

 

Les infos du mois


    • ELECTIONS Législatives

Dimanche 11 Juin 2017
Dimanche 18 Juin 2017
à la Mairie de Château la Vallière

  • DIVERS

 

Un accueil le mercredi après-midi dès 11h30 (avec possibilité de restauration le midi) est assuré par l'ALSH Habitus au groupe scolaire "La Vallée du Lac". 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire

 

DU MOYEN AGE A NOS JOURS

 

Dès le haut Moyen Age, la motte castrale de l’oppidum de Castellis, située aux confins de l’Anjou et de la Touraine est établie sur un éperon barré dominant la Fare. Dans le bourg fortifié, Hugues II d’Alluye fonde au XIème siècle un prieuré, à l’origine de l’église actuelle, reconstruite en 1840 et restauré en 1881.

 

Au XVème siècle, le château des Alluye est abandonné pour celui de Vaujours. Jean V de Bueil, compagnon de Jeanne d’Arc et amiral de France, conçoit un château sur un site en fond de vallée, protégé par une double enceinte et un système de douves, de boulevards et de bastions casematés, innovant dans l’art de la fortification.

 

En 1666, la vieille baronnie, avec son château inhabitable est rachetée par Louis XIV pour en faire don à sa maîtresse Louise de la Vallière. Devenu chef-lieu du duché-pairie, « chasteaux en Anjou » prend alors le nom de « Châteaux-la-Vallière », pour honorer sa bienfaitrice.

 

Lire la suite...

Le Lac

LE LAC DU VAL JOYEUX

LE LAC

Le lac du Val Joyeux serpente de la Vallée aux Dames, dans la forêt, aux pieds de la ville, sur une superficie de 36 hectares environ. Il est alimenté par les eaux de la Fare. Au Moyen Age, il concourait à renforcer les défenses de la forteresse bâtie sur l’éperon rocheux qui le domine et à actionner le moulin à drap et le moulin à blé du seigneur. Par la suite il permit le fonctionnement des forges à fer importantes (1640-1844) d’une machine à battre l’écorce et les graines de trèfle et de luzerne (1849-1891) et d’une scierie (1891-1976).

Lire la suite...

L'Office de Tourisme

mairie hallL’Office de Tourisme de Château la Vallière est le vétéran des Syndicats d’initiative de Touraine et l’un des plus anciens de France.

 

Constitué le 26 octobre 1890, sous le titre de « Comité d’Initiative des promenades et des embellissements de Château la Vallière », il réalise immédiatement l’aménagement des boulevards de la ville et d’un petit jardin près du lac ainsi que la publication de la première brochure sur Château la Vallière et les Communes environnantes.

 

Transformé en Syndicat d’Initiative du Canton de Château la Vallière le 10 octobre 1935 il organise des fêtes dont plusieurs « son et lumière » à Vaujours après la seconde guerre mondiale. En sommeil durant quelques années, il reprend un nouveau départ en mars 1989 puis avec l’intercommunalité se regroupe avec celui de Langeais dont il devient une antenne estivale.

 

Ouverture en saison dans les locaux de l’ancienne Mairie, Place d’Armes.

 

Renseignements 02.47.24.14.31 – www.tourainenature.com

Le Camping

Situé à 200 mètres du Lac du Val Joyeux : camping municipal classé 3 étoiles, nouvelle classification du 05/11/2012.

Ouvert de mai à septembre.

Renseignements : 02.47.24.04.93 ou www.campingduvaljoyeux.fr

 

camping du val joyeuxcamping du val joyeux

Le château de vaujours

Les ruines de la forteresse se trouvent dans le vallon de la Fare, au Sud de Château la Vallière, non loin du hameau de Vaujours.

La construction du château de Vaujours peut-être attribuée à Hugues VI d’Alluye ou à Rotron de Montfort vers 1250.

Cette forteresse, inviolée par les anglais, sera restaurée au XVè siècle par Jean V de Bueil qui y mourut en 1477.

Louis XI y séjournera lors de ses visites en Anjou mais c’est Louis XIV qui fera sa renommée en l’achetant en 1666 pour l’offrir en cadeau de rupture à Mademoiselle Louise de la Vallière.

Le château fut abandonné lors de la Révolution Française et en 1815 il fut vendu à Thomas Stanhope-Holland qui l’utilisa comme carrière de matériaux.

 

Lire la suite...

Les Hébergements

LES HOTELS

 

- Hôtel Louise de la Vallière

  11 boulevard du 4 Septembre

  02.47.24.00.24 www.hotel-louisedelavalliere.com

hotel louise

 

- Hôtel restaurant Les Voyageurs

  1 rue Lezay Marnésia

  02.47.24.04.56

 hotel voyageurs

CHAMBRES D’HOTES OU LOCATION

- Le Coin du Bois – Vaujours - gîte n° 8611

  Michel CHABRIAIS

  02.47.24.68.69

 

- La Charentonnière -  gîte n° 4831

  Mme MORAND

  02.47.24.03.93

 

- 28 rue des Aumoneries - gîte n° 13301

  Mme FOSSE

  02.47.24.07.07

 

- L’Etang des Bois-Vaujours - gîte n° 37219

  Serge DUBOIS

  02.47.97.31.60

 

- La Seilloterie - gîte n° 16251

  Isabelle BRUN

  02.47.46.29.65

La grand maison

Cette bâtisse surnommée « La Grand Maison » fut la demeure de la famille ROULLEAU qui la construisit à la fin du 18ème siècle, une dizaine d'années seulement avant la Révolution.

 

Les ROULLEAU s’élevèrent dans la hiérarchie sociale pour constituer une des plus importantes familles du duché – pairie de la Vallière.

Le plus illustre des ses descendants est Marie – Louis – César né en 1731, qui deviendra le second maire de Château la Vallière de 1791 à 1800 (date de sa mort).

 

En 1777, il achète au duc de la Vallière cet emplacement sur lequel existaient alors plusieurs bâtiments.

Le plus important est le corps appelé « Grand Maison ».

 

Lire la suite...

La boule de fort

La boule de fort est un jeu typiquement local qui rassemble plus de 50 000 joueurs dans 392 sociétés dont 315 dans le Maine et Loire. Sa pratique est essentiellement répandue dans l’ancienne province d’Anjou (Bourgueil, Bréhémont, Château la Vallière), le sud de la Sarthe (le Maine Angevin comme à la Flèche) et la Mayenne (la Mayenne Angevine).

 

On joue sur un terrain en forme de gouttière particulièrement grand (20 à 25 mètres de long sur 5 à 7 mètres de large) avec des boules de 13 centimètres de diamètre (entre 1.5 kg et 1.4 kg) en bois dur (buis, frêne ou cormier) ou en plastique, cerclée d’acier dont la bande est décalée donc asymétrique et réglable grace à une vis coulissante vers le côté fort d’où le nom du jeu.

 

Lire la suite...

Tour panoramique de la ville

-         L’EGLISE NOTRE DAME

 

Eglise de l’Ancien Prieuré reconstruite au XIXème siècle sous le vocable de Notre Dame.

A noter : Portail roman, et Oculus de l’ancienne église du XIème siècle.

Inscriptions funéraires du XVIIIème siècle de René ROULLEAU, maître des Eaux et Forêts, décédé en 1760 et de Marie Goyet, sa femme, disparue en 1777 (classées monuments historiques)

Beaux vitraux de la fin du XIXème siècle, œuvres de verriers tourangeaux J et Lux Fournier et E. Lobin

eglise1

eglise2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-         LA MAISON DE RETRAITE LOUISE DE LA VALLIERE

 

Fondée par la duchesse de La Vallière à Lublé en 1675, transférée à cet endroit (ancien presbytère) en 1794, et qui possède :

-         une lettre autographe de Louis XIV avec sceau et empreinte digitale du roi : (non visible)

-         un portrait de Louise de la Vallière en carmélite sur panneau de bois

-         un portrait de Melle de BLOIS, fille légitimée de Louis XIV et de Louise de la Vallière. De la cour de l’établissement, magnifique vue sur le lac, la vallée et la forêt.

Lire la suite...